Le commerce équitable

Le commerce équitable

Depuis plus de quarante ans, le commerce équitable propose de réduire les inégalités sociales et environnementales engendrées par le commerce conventionnel. Outil de la transition écologique et solidaire, le commerce équitable garantit aux producteurs des prix stables et rémunérateurs pour vivre dignement de leur travail et adopter des modes de production respectueux de leur environnement.

La mise en place d’une filière de commerce équitable se traduit par l’instauration d’un partenariat entre un acheteur (une entreprise) et des organisations de producteurs (paysans ou artisans en général). A cette occasion, un ensemble de règles sont fixées, qui précise les engagements de chacune des parties.

La définition du commerce équitable se caractérise par 6 points clés : (article 94 de la loi sur l’Economie Sociale et Solidaire de 2014)

  • Des prix rémunérateurs pour les producteurs, basés sur les coûts de production et une négociation équilibrée
  • Un engagement commercial pluriannuel entre les producteurs et les acheteurs
  • Le versement d’un montant supplémentaire destiné au financement de projets collectifs
  • Une autonomie des producteurs grâce à la mise en place d’une gouvernance démocratique dans leurs organisations
  • La transparence et la traçabilité des filières
  • La sensibilisation des consommateurs à des modes de production socialement et écologiquement durables

Aujourd’hui, l’offre de produits équitables est large et variée. Outre les produits alimentaires et l’artisanat, le commerce équitable concerne également la mode, les cosmétiques, les compléments alimentaires, le textile et les services, avec l’organisation de voyages équitables et solidaires.

Le commerce équitable doit être appréhendé comme une démarche citoyenne, qui se place à l’intersection de la solidarité internationale, du développement durable, de la consommation responsable, de l’économie sociale et solidaire, de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) et de l’égalité femmes-hommes.

Depuis 2000, le commerce équitable voit sa notoriété s’accroître fortement. Il touche un public de plus en plus large et de nombreuses initiatives voient le jour. Le citoyen français, sensibilisé aux enjeux du commerce équitable, prend progressivement en compte les critères sociaux et environnementaux dans ses choix de consommation.